jeudi 22 décembre 2011

Dans la hotte du Père Noël... (2/2)

Un Deux roman romans savoureux :



Le Protectorat de l'ombrelle / Gail Carriger. Orbit, 2011
Tome 1 : Sans âme (titre original : Soulless)
Tome 2 : Sans forme (titre original : Changeless)

Un peu plus de détail sur le premier tome, avec la présentation de l'éditeur :

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales.
Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, ne lui avait pas été présenté !
Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire.
Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ?


Le ton est donné.
Si vous suivez (un peu plus haut sur la droite), vous savez déjà que je l'ai dévoré et que je me suis vite attaquée à la suite.

Une dose de fantastique, une bonne touche d'humour, des considérations sur la mode et les bonnes manières hautement importantes, des personnages colorés, une romance...

C'est décalé, c'est drôle, l'intrigue et l'ambiance sont prenantes... J'ADORE!!!

Je vous le recommande vivement!!!
Et si ma brève présentation n'a pas suffi à vous convaincre, je vous propose de cliquer ici, ou  (parmi de nombreuses très bonnes critiques !)
A noter : cette série compte 5 titres, suivront les traductions de :
Blameless
Heartless
Timeless

**********

* Pas réellement dans la hotte du Père Noël, mais d'actualité pendant cette période de fêtes : une série, enfin... "le nouveau programme court déjanté de Canal +" : Bref.

Kyan Khojandi et cie sévissent depuis la rentrée dans Le Grand journal. 
N'étant jamais devant la télé à l'heure de ce programme, j'ai découvert Bref, par hasard, via le blog de Pénélope Bagieu (Ma vie est tout à fait fascinante) car elle joue dans l'épisode du 3 octobre : Bref, je me suis bourré la gueule.


J'ai ensuite regardé tous les épisodes, déjà diffusés, sur le site de Canal...
C'est super drôle, bien pensé, bien fichu... J'ADORE!!!

Si vous ne connaissez pas encore, ou que vous avez raté des épisodes, vous pouvez vous rattraper ici
Ou bien... (et c'est là que je raccroche cette période festive!!!) en regardant Canal en clair le 31 décembre à partir de 19h. L'intégralité des épisodes sera diffusé pour ceux qui n'auront rien d'autre à faire ce soir-là !

**********

Bon, il me reste à vous souhaiter de très bonnes et heureuses fêtes de fin d'année... je ne pense pas être trop présente les jours à venir (quoique... on n'est jamais à l'abri d'un bavardage soudain!).

dimanche 18 décembre 2011

Dans la hotte du Père Noël... (1/2)

... on trouve de jolies choses à regarder, à lire et à écouter!

En vrac, quelques-uns de mes coups de cœur :

**********

* Un beau livre pour les amoureuses des belles pages, aux doigts de fées :
(sans vouloir faire du sexisme gratuit, je pense que ce livre trouvera plus son public dans la gent féminine... ceci dit, messieurs, rien ne vous empêche d'y jeter un œil!)


Détourner les pages / Jason Thompson. Eyrolles, 2011

Un très beau document, tant dans la présentation que dans le contenu, qui propose de donner une nouvelle vie aux pages des livres : sacs à main, pendules, boucles d'oreilles, déco diverses et variées...

**********

* Un livre-cd pour les enfants qui ravira les oreilles de leurs parents :


L'Incroyable histoire de Gaston et Lucie / Nicola Pantalacci et Sébastien Rost. Papaluna productions, 2010
Tous les habitants de Boville, les Gros-malins... euh... les Bovillains, sont beaux. Enfin... à 2 exceptions près.
Gaston qui, du fait de sa mocheté, est l'attraction du village, enfermé dans une cage.
Et Lucie, la fille du Roi de Boville, contrainte de cacher sa laideur sous un désagréable costume.

Leurs chemins se croisent lors d'une éclipse de soleil...

Une belle histoire d'amour et de tolérance, avec des morceaux musicaux très très sympas, tant pour les petits que pour les grands!

Un coup de cœur familial (testé et approuvé lors de trajets en voiture, notamment)

A noter : c'est aussi un spectacle, plus d'info sur le site officiel.

**********

* Un cd, celui dont je vous parlais ici-même il y a quelques temps : 

Et vous, tu m'aimes / Brigitte. 3ème BUREAU, 2011
Parce que c'est frais, parce que ça raconte des histoires drôles, étonnantes, sympathiques... que les mélodies sont variées, que les voix de ces 2 jeunes femmes sont très harmonieuses...
Parce qu'en prime, il y a une très chouette reprise de Ma Benz de NTM !

Parce que c'est mon coup de cœur de l'année!

**********

La suite, très vite.

mercredi 14 décembre 2011

Le truc avec les trucs!!!

Je reviens sur la mésaventure évoquée précédemment et mon envie de rédiger une note concernant mes trucs de femme débordée (clic).

Il faut que je replace ceci dans son contexte.

Quelques heures avant d'avoir fait brûler mon gâteau, à la sortie d'école, je papote avec 2 mamans pendant que nos loulous goûtent. Mon portable sonne. Il s'agit en fait de la sonnerie de la fonction "réveil" que j'avais mise en marche afin de ne pas m'attarder et de rentrer éteindre le four où une quiche cuisait.

Face à l'oeil interrogateur de mes interlocutrices, toute fière, je leur explique mon truc "parfait" pour ne pas louper les fins de cuisson (en particulier lorsqu'on est en train de grignoter devant la télé) : faire sonner son portable (ça marche avec une montre, un réveil... évidemment).
"ah! oui, bonne idée!"...

Et c'est donc ce que j'ai fait le soir même, après avoir enfourné le gâteau et avant de me mettre à bavasser ici-même!!!
SAUF que lorsque la sonnerie à retenti, je me suis dit "ça peut bien attendre quelques minutes"... minutes qui se sont multipliées... vous connaissez le résultat!

Bref, pour conclure un seul et unique conseil aujourd'hui, le seul à retenir :

SUIVRE SES PROPRES CONSEILS/TRUCS JUSQU'AU BOUT!!!

lundi 12 décembre 2011

Rattrapage lectures... coups de coeur en prime!

Je rage... ce message, comme vous ne pouvez pas vous en rendre compte, sera écrit alors que je baigne dans une odeur de brûlé... grrr... je crois qu'après "mes trucs de femme au foyer" (ici et ), je vais bientôt faire un article intitulé "mes trucs pour femme débordée!".
Y figureront des conseils (évidemment) avisés, tels que celui concernant le vernis à ongles (clic) et le conseil de ce soir :
- ne pas faire de gâteau pour le goûter du lendemain après 21h!!! (il est 21h50... je crois même que je l'avais enfourné avant 21h)...


Grrr...


Bref, là n'est pas le propos aujourd'hui.



Je reprends la formule précédemment testée pour vous faire un petit topo peu détaillé de mes dernières lectures.

***************

Pour commencer, une série BD : 
Green Manor de Fabien Vehlmann, dessins de Denis Bogart (Dupuis, 2005) :





Tome 1 : Gentlemen et assassins
Tome 2 : De l'inconvénient d'être mort
Tome 3 : Fantaisies meurtrières

Mon avis : 
une série que j'ai lue d'une seule traite tant j'ai aimé l'idée et les dessins. Le décalage entre les personnages, des gentlemen de la société londonienne de la fin du 19ème siècle, et leur centre d'intérêt principal, le crime (celui commis par autrui ou par eux-mêmes), est savoureux!


A noter que la série sous cette forme n'est plus éditée, et qu'en 2010, est parue une version intégrale sous-titrée "16 charmantes historiettes criminelles".


Pour lire le résumé de l'éditeur, c'est par ici.

***************

Puis, le "Guido Guerrieri" que je n'avais pas lu, et le deuxième de la série :
Les Yeux fermés, Gianrico Carofiglio. Payot et Rivages, 2008
Mon avis :
je vous ai déjà expliqué ce que j'aime chez Carofiglio et son personnage d'avocat pénaliste Guido Guerrieri (juste là).

Ici, Guerrieri est chargé de défendre une jeune femme qui accuse son ancien compagnon de maltraitance, harcèlement... Une affaire qui est d'autant plus compliquée que l'accusé n'est autre que le fils d'un magistrat au bras long.

Pas de mauvaise surprise en lisant cet opus : comme les autres, un coup de cœur!

Alors si ce n'est pas encore fait, allez-y : découvrez cet auteur, lisez-le!!!

***************

Pour finir : Benny et Désirée!
Je pensais vous avoir donné mes impressions suite à la lecture du Mec de la tombe d'à côté... en fait, pas du tout. Rattrapage, donc!


Le Mec de la tombe d'à côté / Katarina Mazetti. Gaïa, 2010
Pour celles et ceux qui n'en ont pas entendu parlé, la fiche de ce roman sur le site des éditions Gaïa, c'est ici.

Mon avis : 
une très sympathique histoire d'amour improbable, avec une agréable touche d'humour, dont on sort avec une seule envie : connaître la suite des aventures de Désirée la bibliothécaire citadine (et un peu fade) et de Benny le paysan aux airs bourrus!


C'est ce qu'on découvre dans la suite que voici :

Le Caveau de famille / Katarina Mazetti. Gaïa, 2011


Résumé de l'éditeur à découvrir seulement si vous avez déjà lu Le Mec de la tombe d'à côté : clic.


Mon avis :
agacements et grosse déception! Dommage... (c'est le risque avec les suites... j'espère qu'il n'en sera pas de même avec le Protectorat de l'ombrelle, de Gail Carriger, dont je dévore le 1er tome en ce moment!!!)


***************


vendredi 9 décembre 2011

LE(s) truc(s) anti-grignotage : résultat du concours.

Je prends/j'ai ENFIN le temps de vous donner les résultats tant attendus du concours.

Il s'agissait de trouver LE-truc-infaillible-pour-ne-pas-grignoter-devant-la-télé-le-soir (notamment lorsque votre cher-et-tendre n'est pas là pour vous faire les gros yeux!)

LE(s) truc(s) anti-grignotage qu'il est d'autant plus nécessaire de connaître si l'on ne veut pas se mettre dans le rouge avant la période des fêtes de fin d'année et leur lot de plaisirs gourmands.

Les propositions qui ont été faites (un grand merci à chacun(e) des part!!!) sont très intéressantes, je vous les soumets donc ici-même et vous explique pourquoi je ne les ai pas (encore!?) retenues!

* Proposition de MissJ :
se vernir les ongles juste avant de se mettre devant la télé.
L'idée est fort intéressante, et effectivement très efficace (testée comme vous pouvez les (re-) découvrir ), mais malheureusement trop ponctuelle pour être LE truc anti-grignotage! 

* Proposition d'Alesque :
mettre des moufles... pas de bras, pas d'chocolat!
Efficace pour ne pas grignoter, mais aussi pour ne pas pouvoir utiliser les touches de la télécommande!!!

* Proposition de Pèresse et Mèresse :
se mettre au tricot
Ca pourrait être une idée... mais uniquement si Mèresse s'engage à terminer ce que je ne finirai évidemment pas!

* Propositions de Puce :
- Ne pas regarder la télé
Effectivement, on a moins envie de grignoter quand on bouquine au lit!

- Ne rien avoir à grignoter dans ses placards
Impossible lorsqu'on est mère de famille nombreuse...

- Ne regarder que des émissions sur la chirurgie esthétique, les derniers traitements en matière de gastro et autres émissions médicales... manger une ENORME raclette avant d'allumer la télé... avoir soit-même une bonne gastro pendant que l'on comate devant la télé...Radical! mais, bon...l'idée est tout de même de passer une bonne soirée!!!

* Propositions de Gabardine :
- Boire une tisane 
Judicieux mais pas totalement efficace, ça n'enlève pas l'envie de grignoter!

- Ne pas regarder la télé
Cf. ci-dessus.

- avoir un amant qui te fait les gros yeux à la place de ton cher et tendre...
Je note !

Je tiens cependant à souligner un problème technique : si monsieur cher-et-tendre n'est pas là les soirs où l'envie de grignoter est importante, les enfants sont présents, eux!

Et enfin, LE truc, qui permet à Gabardine de gagner le merveilleux cadeau de ce concours :

- Se laver les dents !
Tout simplement!
Parce que si avoir des enfants m'empêche de vider mes placards, et compromette la présence du substitut de cher-et-tendre, ils ont besoin de se laver les dents tous les soirs avant le coucher!!! Autant le faire en même temps qu'eux!!!

Et voici le cadeau qu'elle gagne et que vous auriez tous rêvé d'avoir (n'est-ce pas!?):

jeudi 1 décembre 2011

And the winner is :

Gabardine!!!
Félicitations!!!

Bon, désolée, je n'ai pas le temps d'écrire plus aujourd'hui...

La bonne réponse et la cadeau vous seront présentés très vite!!!



xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Hé hé hé!!! 306!!!

mercredi 30 novembre 2011

300-6

Un message sans AUCUN intérêt... juste pour atteindre les 300 pages vues (par heure? par jour? par mois?)

hé hé hé...

(message qui risque de me griller définitivement auprès de celles et ceux qui se demandent pourquoi je fais un blog!)

samedi 26 novembre 2011

Les Morues / Titiou Lecoq. Au diable Vauvert, 2011

N'allez pas croire que je sois quelqu'un de purement futile, qui ne s'attache qu'aux choses superficielles et matérielles... non, non, pas du tout, hein!?!

Bon, ok, j'avoue, le roman que je vous présente aujourd'hui m'a tapé dans l'oeil. Non pas le résumé, ni même une quelconque critique littéraire... euh... non... le titre et la couverture!

La voici :


Les Morues / Titiou Lecoq. Au diable Vauvert, 2011

Il faut ajouter, chose qu'on ne voit pas ici, c'est que la couverture est entièrement recouverte de petites fleurs légèrement en relief!

Donc, l'autre jour, lorsque je suis tombée sur ce bouquin alors qu'on était en librairie pour l'achat de romans pour la bibliothèque, ce roman m'a fait de l'oeil, ni plus ni moins.
Et j'ai commencé à lui tourner autour, à le feuilleter, à regarder la quatrième de couverture, qui elle aussi me tentait bien...

Pour vous faire une idée, voici de qu'en dit l'éditeur (extrait) :
"C'est donc l'histoire des Morues, d'Ema et sa bande de copines, de ses amis, et, si l'on s'y arrête une minute, c'est le roman de comment on s'aime en France au début du XXIe siècle.
Mais c'est davantage.
C'est un livre qui commence comme une histoire de filles, continue comme un polar féministe en milieu cultivé, se mue en thriller de journalisme politique réaliste (...) et vous laisse finalement, 500 pages plus loin sans les voir, dans le roman d'une époque embrassée dans sa totalité par le prisme de quatre personnages."(vous pouvez lire l'intégralité de cette présentation juste ).

Bref... (retour à la librairie!), je commençais à me demander comment convaincre ma collègue (responsable des acquisitions de romans) de l'acheter, uniquement avec ces arguments purement subjectifs (mais néanmoins valables, n'est-ce pas...?), lorsque (miracle!) la libraire (qui-ne-lit-pas-de-chick-lit-elle) m'a dit qu'elle l'avait lu et aimé, qu'il était bien écrit, etc.

Et voici donc comment cette jolie couverture est passée de la table de la librairie aux rayons de la bibliothèque via ma table de nuit !

Alors, alors... qu'en dire de plus ?
La lecture de ce roman me laisse très partagée.
Je peux vous dire que j'ai aimé, beaucoup, même, cependant ce n'est pas un coup de coeur...

J'ai aimé l'idée de départ, les personnages, leurs relations, leurs bavardages futiles et leurs discussions sérieuses...

J'ai apprécié le fait qu'on voit que l'auteur s'est beaucoup documentée et/ou renseignée pour traiter de sujets tels que la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques - pour résumer : une réforme qui a pour but de faire des économies dans les dépenses publiques), des joies de la recherche d'emploi au pôle emploi, etc. 

C'est un roman où alternent et même se superposent des sujets légers et d'autres beaucoup plus graves. C'est intéressant, le seul bémol que je trouve, et c'est ce qui fait que ce n'est pas un coup de coeur, c'est qu'il est question de BEAUCOUP de choses... J'avoue avoir été un peu noyée...

Pour info, l'auteur tient un blog, http://www.girlsandgeeks.com/ que je vous laisse découvrir.
J'avoue n'avoir pas encore pris le temps d'y faire un tour!
Si vous avez le temps d'y aller avant moi et/ou si vous avez lu Les Morues, je vous laisse me dire ce que vous en pensez!!!



xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Dernière minute :

le concours (cf. note précédente) se termine dans 2 jours, le cadeau est acheté, prêt à être expédié à la personne qui aura trouvé LE truc. Il n'est pas trop tard pour jouer!
Je ferai une note récapitulative des différentes réponses, ça pourra toujours servir!!!

lundi 21 novembre 2011

Concours : LE truc anti-grignotage

Aujourd'hui, un message doublement intéressant, rien que ça!!!

Puisque :
1/ Une idée lumineuse m'est apparue : j'ai découvert LE-truc-infaillible-pour-ne-pas-grignoter-devant-la-télé-le-soir (notamment lorsque votre cher-et-tendre n'est pas là pour vous faire les gros yeux!)

2/ J'ai décidé de vous proposer un concours-avec-un-cadeau-à-la-clé. 



Idée (le concours, pas le truc!) librement inspirée d'autres blogs.
A l'image de celui de Fanny, spécialiste de la mode : Play like a girl,
ou du blog Super sauvage de Dorothée de Monfreid, illustratrice jeunesse.
(que vous pouvez visiter en cliquant sur leur titre)


Comment faire??? C'est tout simple :
- Vous avez jusqu'au 1er décembre (inclus) pour me faire vos propositions de truc-infaillible-pour-ne-pas-grignoter-devant-la-télé, dans les commentaires de ce message (uniquement par ce biais).
- Vous pouvez faire plusieurs propositions (1 par commentaire. j'aimerais bien faire exploser mon compteur des commentaires, hein, autant que ça me serve aussi!)
- Pour les personnes que je connais personnellement : INTERDICTION de me soudoyer d'une quelconque façon pour obtenir la bonne réponse!
- Pour les personnes qui ne me connaissent pas, un peu d'aide : le truc-infaillible-pour-ne-pas-grignoter-devant-la-télé est aussi infaillible que mes supers trucs de femme au foyer que vous pourrez (re-)découvrir ici et .
- Le petit cadeau (en liant direct avec le truc-infaillible-pour-ne-pas-grignoter-devant-la-télé!) sera attribué à la 1ère personne qui aura donné la bonne réponse.
- Pour les modalités d'envoi, nous verrons en fonction de qui va gagner!


Il me reste à vous souhaiter bonne chance!!!


samedi 19 novembre 2011

Des lectures... encore des lectures (2) : Ernest et Rebecca. Les Lieux infidèles.

Pour commencer, une série de bandes-dessinées vivement conseillées par ma louloutte de 8 ans. 

Ernest et Rebecca, T1. Mon copain est un microbe /
Guillaume Bianco, ill. Antonello Dalena. Le Lombard, 2008

Ernest et Rebecca, T2. Sam le repoussant /
Guillaume Bianco, ill. Antonello Dalena. Le Lombard, 2009

Ernest et Rebecca, T3. Pépé Bestiole /
Guillaume Bianco, ill. Antonello Dalena. Le Lombard, 2010

Mon avis : une série fort sympathique qui met en scène une petite fille dont les défenses immunitaires sont un peu faibles mais dont le tempérament est, lui, bien trempé. Elle a pour meilleur ami, Ernest, un microbe qu'elle a attrapé un jour de pluie!
Mon préféré : Pépé Bestiole.
Nous attendons le tome 4 avec impatience!


Des avis plus détaillés ici, et .





Et enfin, mon dernier coup de cœur polar : 



Les Lieux infidèles / Tana French. Calmann-Lévy, 2011

Franck(Francis) Mackey est un flic Irlandais qui est né et a passé son enfance dans un quartier populaire de Dublin, Faithful Place.
Il a grandi au sein d’une famille qu’il qualifie de « demeurés », dans une bicoque où tout le monde était entassé, sa mère, ses 2 frères et sœurs subissant régulièrement les foudres de leur père chômeur, alcoolique et violent.
Sa mère n’étant pas elle-même une douce et tendre maman.


Aux premières pages de ce roman, il a 19 ans, on est en 1983, il s’apprête à effectué LE voyage qui le mènera en Angleterre, vers sa nouvelle vie. Il attend Rosie, son grand amour, qui doit le rejoindre, avec les billets de ferry.
Il attendra toute la nuit, en vain, Rosie ne viendra jamais le rejoindre.


22 ans plus tard, Frank est flic, il effectue des missions d’infiltration. Il vit toujours à Dublin, mais il a complètement coupé les ponts d’avec sa famille et son ancien quartier, si ce n’est avec sa plus jeune sœur, Jackie.
Il est divorcé, père d’une petite fille, et n’a jamais oublié son premier (et seul ?) amour.


Un jour, sa sœur Jackie l’appelle et l’informe qu’une valise a été retrouvée dans un ancien immeuble désaffecté, proche de l’appartement familial, valise qui s’est révélée être celle de Rosie (je vous passe les détails), cette valise se trouvant alors entre les mains de la famille Mackey.


Alors même que Frank s’était juré de ne jamais remettre les pieds à Faithful Place, trop intrigué par ce que pourrait révéler cette valise, et surtout effrayé par ce que pourrait en faire sa famille, il se rend chez ses parents.


Franck qui n’est pas chargé de l’enquête, est bien décidé à découvrir ce qui est arrivé à Rosie cette nuit-là, et va mener ses propres recherches en parallèle de l’enquête officielle dirigée par les services de police.


Les Lieux infidèles est un de ces polars qui vous plongent totalement dans une ambiance, dans un contexte historique et surtout social fort.
En parallèle de l’intrigue policière, Tana French nous décrit la misère économique et sociale des années 80 (j’ai lu sur internet qu’à cette époque, le taux de chômage en Irlande était de 18%). On perçoit la misère de la vie, au travers de celle de la famille Mackey (entassée dans leur appartement), et de celle de leurs voisins.


C'est dans ce contexte donc, que pour certains jeunes, à l’image de Franck et Rosie, le départ vers l’Angleterre représente le seul espoir d’une vie meilleure.


Enfin, on s’intéresse aussi à la psychologie des personnages, les relations entre ceux-ci, qui sont des éléments importants de l'intrigue.


Pour conclure : : cela faisait pas mal de temps que je n’avais pas eu de coup de cœur parmi les polars que je lis, alors même que c’est le genre que je préfère, c’est chose faite avec Les Lieux infidèles !


D'autres ont aimé, et en parle plus que moi : clic et re-clic.
(Remarque : pour être honnête, j'ai aussi trouvé des avis moins favorables sur le net... mais je ne vais pas les relayer ici, si ça vous intéresse, je vous laisse fouiller sur le net!)

mardi 15 novembre 2011

Mr Vidberg aurait dit "pas de quoi en faire une note de blog"!!!

... mais comme je ne suis pas le talentueux créateur des patates (cf. dans ma blogothèque), et que j'ai déjà titré cette photo "cœur de pierre" sur mon Fb (j'étais furieusement inspirée ce jour-là!), je me contente de mettre un titre minable.

Voici donc une jolie pierre découverte récemment lors d'une agréable balade (un peu casse-gueule tout de même, avec des tonnes de feuilles mouillées sur un sol pentu!) en forêt.







Je tiens à m'excuser auprès de la majorité de mon lectorat, amis dans la vie et sur Fb, qui pourront penser que je ne me foule pas trop à balancer les mêmes choses ici et là-bas... Euh... bah, à vrai dire... vous n'avez pas totalement tort, mais pas complètement raison non plus, vous avez vu tout le texte que j'ai écrit ici ?!?


BONUS DE DERNIÈRE MINUTE!!! 
(pour faire taire les mauvaises langues, et pas que!)

 
Cœur de chewing gum / Brigitte 

Leur album (Et vous, tu m'aimes? 3EME BUREAU, 2011) tourne en boucle dans ma voiture!

Leur page MySpace en cliquant .

jeudi 3 novembre 2011

Des lectures... encore des lectures (1)

Le temps dont je dispose actuellement me permet de lire assez régulièrement, mais pas de rédiger une note pour chacune de mes lectures.

Comme j'ai cependant envie de vous les faire partager, je vais vous en parler très brièvement dans plusieurs notes, à commencer par celle d'aujourd'hui.



Le Tueur à la cravate / Marie-Aude Murail. Ecole des loisirs, 2010
Mon avis : un bon Marie-Aude Murail (en fait, tous ceux que j'ai lu sont bons!!!) doublé d'un intéressant journal de bord de l'auteur.

L'avis d'un(e) libraire de La Soupe de l'espace, librairie-de-Hyères-qui-fait-trop-envie, 




Vous plaisantez monsieur Tanner / Jean-Paul Dubois. Ed. de l'Olivier, 2006

Mon avis : un roman sympathique. Les déboires de monsieur Tanner, très agaçants et répétitifs, m'ont malgré tout valu quelques agréables fous rires!

L'avis d'une lectrice-qui-a-un blog-au-nom-fort-sympathique en cliquant ici.








Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous / Laurie Lynn Drummond. Rivages, 2007

Mon avis : un coup de cœur lors de ma première lecture, que je relis pour les besoins d'une présentation de polars à la bib. Pas vraiment un roman policier, mais un roman de policières. De très beaux portraits de femmes.
(en réalité, un recueil de nouvelles, appréciable même si on n'est pas amateur du genre!)

Un avis-élogieux-parmi-tant-d'autres : clic




Bien, j'arrête pour aujourd'hui... la prochaine fois, je vous parle de 3 BD conseillées par ma fille de 8 ans, et de mon dernier coup de cœur polar (celles et ceux qui suivent ont déjà peut-être une petite idée des titres évoqués!)

lundi 24 octobre 2011

Ouvrez grand vos oreilles et laissez-vous envoûter par Mariama

Je suis tombée il y a quelques jours sur l'émission Le Labo sur France Ô et j'y ai découvert une charmante et talentueuse chanteuse : Mariama.

Elle y jouait ce morceau (que je vous laisse découvrir):

 


J'ai voulu en apprendre un peu plus, écouter d'autres morceaux...
Je suis tombée sur son MySpace (clic), où j'ai découvert qu'elle avait sorti un album sur lequel se trouvent 5 titres qui sont tous aussi sympa les uns que les autres.
On peut évidemment y découvrir plusieurs vidéos. Et en fouillant sur le net, j'en ai découvert d'autres.

Verdict : J'ADORE!!!!!!

Une démonstration vaut mieux qu'un long discours (et c'est nettement plus simple pour moi, en plus!!!), je vous invite à découvrir ce morceau (il m'a été extrêmement difficile de faire un choix parmi tous ceux que j'ai écoutés!) :



 

Bonne écoute!

jeudi 20 octobre 2011

Conseil beauté : appliquer son vernis à ongles

Aujourd'hui, je m'adresse tout particulièrement à toi, la mère de famille débordée qui a décidé de faire une petite beauté à tes ongles.

Tu as lu/vu/entendu que cet hiver les teintes sombres étaient à l'honneur, et toi aussi tu veux avoir des jolis ongles à la mode. Il faut dire que tu as envie de changer des habituelles couleurs claires ou neutres que tu appliques de temps à autres sur tes ongles.


Tu ajoutes donc à ta liste de courses un petit "vernis" coincé entre "yaourts" et "dentifrice 2-6 ans".


Tu fais ton choix parmi les teintes les plus sombres du rayon (le choix est tout relatif... tu es dans ton supermarché habituel, pas dans une parfumerie ni dans un monop').


Arrivée chez toi, tu attends quelques heures qu'arrive le moment sacré qu'est la sieste de ton petit dernier, les plus grands étant à l'école.


Tu t'installes, confortablement, dans ta salle de bain. 
Tu prends soin de préparer :
- Ton vernis (c'est mieux)
- Un protège-vernis ou top coat (que tu auras acheté dans ton supermarché ou ailleurs) (INDISPENSABLE!)
- Du dissolvant (beaucoup!)
- Du coton et/ou des cotons-tiges (BEAUCOUP!!!)


Et tu te lances dans cette nouvelle aventure.


Et c'est là que je vais te donner LE conseil le plus précieux qu'il soit, pour toi, la mère de famille nombreuse, débordée, qui doit encore plier du linge, étendre une lessive, cuisiner... avant que ton petit bout se réveille et que tu ailles chercher tes grands.


Mais avant ça, un peu de couleur avec un aperçu, pas très représentatif, je dois dire, de la couleur pour laquelle j'ai opté :




Mon conseil, donc : STOP!!! ARRÊTE ÇA TOUT DE SUITE!!! 
Repose tout de suite ton attirail et reprends immédiatement les tâches ménagères que tu as besoin de finir pendant ce moment sacré pratique qu'est la sieste de ton (tes) enfant(s).

Et si tu en as le courage, reprends cette activité ce soir, avant ta nuit de sommeil, pendant laquelle aucun placard, aucune portière (...) ne risquera d'abîmer tes 3 couches de vernis (eh! oui! 2 couches de vernis pour obtenir une teinte suffisamment sombre + 1 couche de protège-vernis...), extrêmement longues à faire sécher.

(sinon, il te reste l'option manucure dans ton institut de beauté préféré... dans 6 mois ou 1 an, quand tu en auras le temps et que ton budget courses sera allégé, vu que ton petit dernier aura enfin lâché ses couches!!!) 

lundi 17 octobre 2011

Le Silence pour preuve / Gianrico Carofiglio

Le Silence pour preuve / Gianrico Carofiglio. Seuil, 2011

Gianrico Carofiglio est juge anti-mafia et sénateur du Partito Democratico.
Ses romans mettent en scène un avocat pénaliste : Guido Guerrieri, sorte d'avocat des causes perdues, qui mène l'enquête pour résoudre ses affaires.

Il apparaît dans 4 romans de Carofiglio: 
(*)Témoin involontaire. Payot et Rivages, 2007
Les Yeux fermés. Payot et Rivages, 2008
(*)Les Raisons du doute. Seuil, 2010
(*)Le Silence pour preuve. Seuil, 2011

(*)lus

Le Silence pour preuve, comme les précédents que j'avais lus, est un véritable coup de cœur. 
Ce qui me plait? Tout...
- La fluidité de l'écriture : pas de fioriture inutile, pas d'effet de style rébarbatif.
- L'intrigue : une étudiante a disparu il y a 6 mois de cela, les parents de la jeune femme et leur avocat contactent Guerrieri alors que l'affaire est sur le point d'être classée. A Guerrieri de trouver des éléments qui permettraient de rouvrir le dossier.

- Le personnage principal : outre Guerrieri-l'avocat au professionnalisme et au talent indéniables, nous découvrons Guerrieri-l'homme. Il a 45 ans, il est célibataire. Carofiglio nous fait par des doutes de son héros, de ses errances personnelles, évoque sa passion pour la boxe (le sac de Guido est d'ailleurs son principal confident!)...
- Les personnages secondaires, aussi. Ma préférence allant à Nadia, ex-cliente de Guerrieri, ex-prostituée, qui tient un bar-restaurant homo, où Guido (hétéro pur et dur) aime se réfugier, discutant des heures durant avec Nadia.
- La description du système judiciaire italien et les diverses affaires dont s'occupe Guerrieri.
- L'absence de violence de ce polar judiciaire... cela fait du bien de lire un bon roman policier sans être confronté à chaque chapitre à la violence, à des meurtriers sanguinaires, à des scènes atroces... Et pourtant les situations évoquées sont loin d'être toutes roses!

Bon, je continue ou je vous ai convaincu(e)s???

Si tout cela ne suffit pas, je vous invite à cliquer sur les titres de ces excellents romans (un peu plus haut) afin de découvrir des critiques qui achèveront, je l'espère, de vous persuader de les lire! 


Carofiglio est également l'auteur de Le Passé est une terre étrangère (Rivages, 2009), que je n'ai pas encore lu (un clic sur le titre vous mènera vers une critique qui donne très envie de le lire!!!).


Bonne lecture

vendredi 14 octobre 2011

Testé pour vous : le drive du supermarché!!!

Comme je l'ai déjà indiqué, depuis la rentrée, je ne suis quasi plus une femme au foyer !

Plus de temps au travail, cela signifie évidemment moins de temps à la maison... mais pas moins de tâches à effectuer.
Si bien que mes supers trucs évoqués précédemment ici et   ne suffisent plus!!!

La matinée que je consacre habituellement aux courses est devenue cette année ma (presque) seule matinée disponible pour caser également toute autre activité extérieure à la maison. 
Exemple concret : le rendez-vous chez le pédiatre pour mon loulou. 

N'ayant, malheureusement, pas le don d'ubiquité (j'en rêve!!!), il m'a fallu trouver LE truc pour arriver à faire piquer mon fils, remplir mon frigo et cuisiner (et accessoirement : faire les lits, ranger, trier du linge vu que la météo a totalement viré ces derniers jours...), entre les 2 trajets d'école de mes loulouttes.

Si bien que ce matin, j'ai testé un service qui vient de se mettre en place tout près de chez moi!
Une célèbre ancienne de supermarché où l'on "sait qu'on achète moins cher" propose un drive, sans frais de traitement ni surcoût sur les produits.


Hier soir, j'ai donc rempli mon panier, tranquillou sur mon canapé, validé, payé... 
(vous pouvez aussi imaginer que j'étais sur ma belle terrasse, au bord de ma grande piscine, ou sur un rocking-chair au coin du feu.... ça fonctionne aussi!!!)
Et ce matin, je suis allée retirée ma commande à l'entrepôt, commande complète (ce qui m'a bien été précisé, mais que je n'ai pas vérifié... euh, parce qu'en fait, je n'ai pas trouvé le thon, mais je ne suis plus sûre de l'avoir commandé, perdue par le poids indiqué, moi qui choisis habituellement la taille de la boite!), et rangée dans des sacs gracieusement offerts, et qui seront échangés à chaque retrait de commande!


Efficace, rapide et même économique puisqu'il est difficile de se perdre dans les rayons et de se laisser tenter par des choses superflues (bon, cela implique également qu'on ne passe pas devant les produits qui n'étaient pas indiqués sur la liste, mais indispensables cependant!!!).

Test réussi, expérience à renouveler!!!


lundi 10 octobre 2011

Mes belles nappes de mariage (suite)

Il y a quelques mois, je parlais du rideau que j'avais fabriqué avec le tissu des nappes de mon mariage (cf. ).

Je n'ai pas beaucoup sorti ma machine à coudre ces derniers temps, mais elle a quand même servi à 3 (!!!) reprises cet été!!!

Tout d'abord, il a fallu que je raccourcisse l'un des jeans favoris de mon mari, qui commençait à être très usé tout en bas (le jean, pas le mari!).
J'en ai fait un bermuda, non sans mal, vu qu'il y avait un empiècement au niveau des genoux qui formait un arrondi... J'ai dû coudre en suivant cet arrondi... Belle galère pour une novice comme moi...
Quoi qu'il en soit, de jean favori, il est devenu bermuda préféré... une belle récompense!!!


Parallèlement, mon cher et tendre, encore lui, m'a suggéré de coudre des petits sacs pour ranger nos chaussures dans nos bagages.

J'ai donc utilisé les chutes du pantalon pour en faire un, ce qui a fait un charmant sac, vu la qualité du jean à la base... J'ai d'ailleurs regretté de ne pas en avoir fait un vrai sac pour moi... (enfin, regret tout relatif, car la réalisation aurait été autrement difficile!!!).

Pour ce qui est de la fermeture du sac, j'ai tout bêtement fabriqué une cordelette avec 2 laines de couleurs différentes (les 2 seules que j'avais!).
Ce qui nous a également permis de passer quelques bons moments avec mes loulouttes, qui ont arboré tout l'été des bracelets réalisés de la même façon.



(pas de photo du sac... ma grande louloutte l'a embarqué pour l'école!)


La famille étant grande, les chaussures nombreuses, j'ai cousu un deuxième sac à chaussures dans le tissu des nappes de mariage :





Évidemment, il faudrait que j'en couse d'autres, car ces sacs se sont révélés très pratiques... Et puis, c'est de la couture facile, et donc un bon entrainement pour moi qui ne coud pas très bien, ni très droit (je sais, il faut que je m'entraine avec des feuilles quadrillées...).

Encore une fois... il faut trouver le temps!!!